Droguiste – un métier passionnant avec un avenir ...

Les droguistes offrent jusqu’à 12’000 produits dans les domaines de la santé, de la beauté et des soins spécialisés. Des prestations individualisées et un conseil compétent et personnalisé: telles sont leurs forces. L’automédication et les remèdes naturels en particulier sont des composants essentiels de la profession. Si nécessaire, les droguistes fabriquent eux-mêmes un remède précis adapté aux besoins spécifiques du client. Contact ouvert et concentré sur des objectifs avec des clients aux besoins différents, offre variée d’articles et exploitation vivante: autant de facteurs qui nécessitent de l’indépendance et un engagement actif.

Les bases de la formation de droguiste CFC
La formation se base sur l’Ordonnance du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) spécifique à la profession pour la formation initiale professionnelle et est mise en œuvre en se fondant sur le plan de formation qui en découle. Celui-ci définit d’une part quels contenus doivent être enseignés durant les quatre années de formation et coordonne d’autre part la formation relative aux objectifs particuliers et généraux entre les trois lieux de formation: l’école professionnelle, la droguerie et les cours interentreprises. Les contenus du plan d’études sont précisés et concrétisés dans le plan d’études standard.

L’Association suisse des droguistes est l’«Organisation du monde du travail» pour la profession de droguiste selon la Loi sur la formation professionnelle. Toute la formation initiale est gérée par la Commission pour le développement des professions et la qualité (D+Q ASD) qui est responsable de l’application et de l'évolution du plan d’études. La commission est présidée par le responsable Formation, perfectionnement et formation continue de l’ASD et se compose de représentants de la branche, des écoles professionnelles, des cours interentreprises, des cantons et de la Confédération (SEFRI).